CLIQUEZ POUR LANCER LA RECHERCHE
Home  >  Nos engagements en R.D. Congo  >  

Ndaka ya Biso

L’association NDAKO YA BISO (« Notre maison » en lingala), est une initiative de la Communauté de Chemin Neuf qui a vu le jour en 2004 et qui est dirigée par le père Jean-Pierre Godding sj. Composée de 46 employés et de 16 mamans bénévoles, cette association a pour objectif de venir en aide aux enfants abandonnés dans les rues à Kinshasa et de les réinsérer au sein de leurs familles.

NDAKO YA BISO s’articule autour de 2 centres d’accueil, l’un pour garçons et l’autre pour les filles de la rue, d’une maison d’écoute pour les jeunes adultes en situation de détresse, et d’un centre de formation professionnelle.

Elle s’appuie également sur 7 lieux de rencontres répartis dans les communes très populaires de Makala, de Ngaba et de Lemba à Kinshasa.

Les centres d’accueil pour les garçons et les filles ont respectivement été inaugurés en 2005 et en 2012. Ils ont ensemble accueilli 172 enfants en 2017.

Au terme d’un processus parfois long et difficile 209 enfants ont pu être réintégrés dans leur famille (126 garçons et 83 filles) en 2017 et seuls 19 enfants sont retournés dans la rue, soit un taux de réussite de 91 %.

La maison d’écoute a également permis de porter secours à 221 jeunes adultes en difficulté.

Tous les enfants enregistrés dans les centres sont soignés gratuitement dans le dispensaire de l’association, tenu par 2 infirmières spécialisées.

La réinsertion des enfants dans leurs familles n’est pas une fin en soi. Elle nécessite d’être consolidée sur le long terme. Pour cela, l’association NDAKO YA BISO a développé toute une série d’initiatives :
-    scolarisation des enfants ;
-    formation professionnelle ;
-    accès au microcrédit (228 dossiers ouverts en 2017 pour un montant total de 13 k USD) ;
-    prêts pour constitution de garanties locatives en vue de trouver un meilleur logement (26 familles ont bénéficié de ce programme en 2017) ;
-    visites régulières de suivi (690 enfants concernés, 3.400 visites à domicile et 1.769 visites à l’école, assurées par 9 éducateurs en 2017) ;
-    rencontres parents-parents pour un échange d’expériences et de conseils en éducation et formation en gestion des conflits (14 rencontres réunissant 277 parents).

Le groupe TEXAF soutient cette initiative depuis 2011 et propose des débouchés concrets à ces jeunes formés par l’association, en leur offrant dans certains cas des contrats d’emploi.
 

www.streetchildrenofkinshasa.com